17 - ÎLE D'AIX
Île d'Aix

L'Île d'Aix est une île française, située dans l'océan Atlantique au large des côtes de la Charente-Maritime, entre l'île d'Oléron et Fouras.

C'est une petite île de 119 ha environ, qui a une forme de croissant de 600 m de large sur 3 km de long. On y produit essentiellement des huîtres comme chez ses voisines : les îles de Ré, d'Oléron et Madame. On y accède par bateau, toute l'année par le bac depuis la Pointe de la Fumée à côté de Fouras, et en été, aussi par les vedettes depuis La Rochelle ou les îles voisines. La circulation automobile y est interdite sauf pour les véhicules utilitaires, ce qui en fait une destination fort appréciée des amoureux de la nature et des amateurs de calme. Elle est toute proche du Fort Boyard.

1067 : Isembert de Châtelaillon fait don de l'Ile aux moines de Cluny.

Fin du XIIe siècle : l'Île d'Aix devient un site stratégique pour l'Angleterre qui la dispute à la France. Durant tout le XIIIe siècle, les attaques des navires anglais se succèdent, jusqu'en 1286 où l'estuaire de la Charente sépare la Saintonge anglaise de la Saintonge française.

En 1692, le tracé des fortifications, sur les instructions de Vauban, est mis à plat par Ferry pour défendre La Rochelle, Rochefort, Brouage et l'embouchure de la Charente.

Les Britanniques réussirent à s'en emparer durant la Guerre de Sept Ans, et détruisirent les remparts. Ceux-ci furent réparés ensuite par des ingénieurs parmi lesquels on compte le physicien Charles Augustin Coulomb et Pierre Choderlos de Laclos, l'auteur des Liaisons Dangereuses.

En 1794, sous la Révolution, des centaines de prêtres réfractaires furent enterrés à l’île d’Aix, ils étaient morts dans des conditions épouvantables, sur les tristement célèbres pontons de Rochefort (navires démâtés laissés à l'ancre et utilisés comme prisons).

Napoléon Ier y séjourna une semaine, du 8 au 15 juillet 1815, juste avant d’embarquer pour une autre île, bien plus lointaine : l'île de Sainte-Hélène. Le souvenir de l’empereur plane encore sur l’île, avec le musée Napoléon et la place d’Austerlitz.

Le fort Liédot a servi de prison pour de nombreuses personnes parmi lesquelles :

-               Des Communards après la chute de la Commune de Paris en 1871,

-               Ahmed Ben Bella, le chef du FLN, qui y resta de 1956 à 1962, qui deviendra le 1er président de la république algérienne,

-               Le baron Gourgaud, aide de camp de Napoléon qui le sauva lors d'un engagement en 1813 en tuant un cosaque attentant à la vie de l'Empereur. Lui et ses descendants favorisèrent le développement démographique de l'île.

Le musée Napoléon de l'île propose une salle complète sur l'œuvre de cet officier, tant au point de vue militaire que social. Le musée africain contient des animaux naturalisés des expéditions du Baron en Afrique.

La médaille 2011 est en vente aussi en vente dans les OT de Fouras et de Rochefort.

17123
ÎLE D'AIX

1997
1999
2000
2001
2002
2005
2007
2009 EVM
 
 
 
 
 
 

Île d'Aix / Charente Maritime

Epuisée

17123
ÎLE D'AIX

2011 EVM
2012
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Île d'Aix / Charente Maritime (Napoléon et Fort Boyard)

Epuisée

17123
ÎLE D'AIX

2015
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Île d'Aix / Bicentenaire Napoléon 1er / 1815 -2015

Epuisée

17123
ÎLE D'AIX

2017
2018
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Île d'Aix 2017

En vente

       

 

 

Renseignements d'ordre général

Office de Tourisme
6, rue Gourgaud
17123 ÎLE D'AIX

Site internet : www.iledaix.fr

Email : info@iledaix.fr

Ouverture du site
Informations disponibles sur le site internet

Comment s'y rendre

VPC de la (des) médaille(s) au statut en vente

OUI

Chèque à l'ordre de "Régie des recettes de l'OTRO"