24 - CASTELNAUD-LA-CHAPELLE
Château de Castelnaud


 

Le château de Castelnaud est une forteresse médiévale à Castelnaud-la-Chapelle en Dordogne. Il se dresse en face du Château de Beynac, son rival lors de la guerre de Cent Ans.

Les mentions plus anciennes du château datent du XIIIe siècle. Il jouait un rôle dans la croisade contre les Cathares et la guerre de Cent Ans. Après le Moyen Âge le château fut peu à peu abandonné et depuis la Révolution française, c'était une ruine.

Aujourd'hui, le château est un musée de la guerre médiévale. Des reconstitutions à l'échelle de pièces d'artillerie médiévale : pierrière, mangonneau, trébuchet et bombarde sont exposées dans son enceinte.

Histoire

C'est dans le contexte troublé de la croisade contre les Albigeois que Castelnaud apparaît dans l'histoire. Le château est alors à la tête d'une seigneurie de moyenne importance; au nord, la Dordogne marque la frontière avec les terres des puissants barons de Beynac. Le maître des lieux est alors Bernard de Casnac, ardent défenseur de la foi cathare et réputé pour sa cruauté. En 1214, le chef de la croisade albigeoise, Simon de Montfort, prend le château et y installe une garnison. Mais Casnac résiste et réussit à reprendre le château un an plus tard; il fait pendre toute la garnison de Montfort, avant d'être définitivement chassé lui-même par l'Archevêque de Bordeaux qui brûle le château.

Castelnaud anglais

Après le traité de Paris, signé en 1259 entre Saint Louis et Henri III pour mettre un terme au conflit entre Capétiens et Plantagenets, le Périgord est restitué aux Anglais. Castelnaud passe sous domination Anglaise. En 1273 le château revient à la lignée féodale légitime, celle des Castelnaud, qui prêtent hommage au comte du Périgord, vassal du roi de France.

Puissance d'une forteresse

La fin du XIIIe siècle inaugure pour Castelnaud une période de prospérité et de calme relatif. Le château s'impose comme l'une des principales puissances du Périgord. Les barons de Beynac sont à cette époque en conflit quasi permanent avec les seigneurs de Castelnaud. Sans cesse, les deux maisons rivales se disputent le contrôle de la région, entraînant derrière elles une partie de la noblesse Périgourdine divisée en deux camps. Les deux châteaux s'observent, s'espionnent. Jamais, le choc frontal n'aura lieu. En 1317, le pape lui-même intervient pour éviter le pire; Jean XXII autorise un mariage entre les deux familles pour tenter de mettre un terme au conflit endémique. Ce contexte de guerre privée, si fréquent au Moyen Age, est bientôt relégué au second rang : en 1337 éclate la guerre de Cent Ans.

Guerre de Cent Ans

Les premières décennies de la guerre sont plutôt favorables aux Anglais. A Crécy en 1346, la fine fleur de la noblesse française est décimée par les archers Anglais. 1356 : le roi Jean le Bon est fait prisonnier à Poitiers. Le traité de Brétigny-Calais libère le roi mais cède aux Anglais l'Aquitaine désormais gouvernée par le redoutable Prince Noir. En 1368, Magne de Castelnaud, unique héritière de la famille épouse Nompar de Caumont ; il s'agit là d'un événement majeur pour Castelnaud : les Caumont seront propriétaires du château jusqu'à la Révolution. Pendant la guerre, les Caumont seront souvent dans le camp anglais. Henri IV, roi d'Angleterre, nomme Nompar de Caumont son sénéchal pour l'Agenais.

État de siège

En 1442, lassé de la mainmise anglaise sur Castelnaud, le roi de France ordonne que le siège soit mis devant les remparts. Le siège dure trois semaines. Le capitaine anglais finit par donner les clefs du château contre la vie sauve et 400 écus. Les Anglais sont définitivement chassés de Castelnaud. Ils quittent le sol français après la bataille de Castillon (1452) qui marque la fin de la guerre de Cent Ans.

Résidence de plaisance

Après un siècle noir de guerres, d'épidémies et de malheurs, s'ouvre une grande période de prospérité pour Castelnaud. La reconstruction du château est engagée par Brandélis de Caumont et poursuivie par son fils François et son petit-fils Charles. L'ancienne forteresse du XIIIe siècle prend un aspect plus conforme à la mode du temps. François de Caumont, outre les agrandissements de Castelnaud, se fait construire une agréable demeure de style Renaissance non loin de là : le château des Milandes. Castelnaud, qui n'a plus de position stratégique à tenir, devient une résidence de plaisance. C'est en raison de sa fonction prestigieuse de centre du pouvoir de la seigneurie qu'il doit être fortifié. L'imposante tour d'artillerie, construite vers 1520 n'a d'autre fonction que de symboliser la puissance du lieu.

Capitaine huguenot

Un nouveau chapitre de l'histoire de Castelnaud s'ouvre avec le capitaine huguenot Geoffroy de Vivans. Homme de guerre, compagnon du futur Henri IV, sa vie est rythmée par ses coups de mains audacieux qui lui valent une solide réputation dans le pays. "Geoffroy le batailleur" est craint dans tout le Périgord ; réputation qui permet à Castelnaud de ne jamais être inquiété pendant les guerres de Religion.

Ruines et renaissance

Entre les exploits du capitaine Vivans et le XXe siècle, le château ne connaîtra plus d'événements remarquables. Les seigneurs de Caumont lui préfèrent les Milandes puis leur château de la Force, près de Bergerac. Castelnaud ne cesse de se dégrader avant d'être totalement abandonné. Après la Révolution, la ruine s'accélère. Bientôt, il ne sert plus que de carrière de pierre.

1969 / 1998 : renaissance de Castelnaud

En 1966, le château de Castelnaud est classé au titre des Monuments Historiques. Depuis cette date, il a fait l'objet de deux campagnes de restauration spectaculaires: entre 1974 et 1980 et de 1996 à 1998. Certaines parties effondrées ont été reconstruites, d'autres ont été seulement consolidées faute d'indications sur leur état d'origine.

24250

CASTELNAUD-LA-CHAPELLE

2006
2008 EVMe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Château de Castelnaud / Dordogne

Epuisée

24250

CASTELNAUD-LA-CHAPELLE

2010 EVM
2011 EVM
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Château de Castelnaud (armure)

Epuisée

24250

CASTELNAUD-LA-CHAPELLE

2012
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Château de Castelnaud / Dordogne (chevalier)

Epuisée

24250

CASTELNAUD-LA-CHAPELLE

2014
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Château de Castelnaud / Dordogne (archer)

En vente

24250

CASTELNAUD-LA-CHAPELLE

2016 R20A
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Château de Castelnaud / Dordogne (chevalier et château)

En vente

     
       

 

Renseignements d'ordre général

Château de Castelnaud
Librairie du Moyen-Âge
24250 CASTELNAUD -LA-CHAPELLE

Site internet : www.castelnaud.com

Email : château@castelnaud.com

Ouverture du site
Informations disponibles sur le site internet

Comment s'y rendre

VPC de la (des) médaille(s) au statut en vente

OUI, attention prix des médailles 2,50 €

Chèque à l'ordre de "Château de Castelnaud"